Rejoignez la communauté

Plongez dans l’aventure Reflexion Capital et rejoignez un club d’investisseurs / entrepreneurs.
Partagez votre expertise et participez à nos discussions stratégiques.

🎙️BOOTSTRAP…TO THE MOON🚀

Triomphes et revers d’entrepreneurs inspirants

Ecoutez le podcast de Reflexion Capital, et découvrez le parcours d’entrepreneurs singuliers, qui vous racontent la façon dont ils ont développé leur société avec ou sans levée de fonds.

Du succès de Marcel…au dépot de bilan de Cityscoot   

Bertrand Altmayer

De la vente de fruits et légumes…à la cession de ReachFive pour XXm€

Jérémy Dallois

Couverture Mystère

Du lancement à la cession d'[?] en étant étudiant handicapé

[?]

Retrouvez nos podcasts sur les plateformes ci-dessous

Tiktok
Youtube
substack
Logo Apple
Spotify
og-deezer-logo

Plusieurs articles ont suscité
votre intérêt dans nos newsletters

RC #18 : Retour à la normale ou crise du private equity ?

RC #19 : Comprendre la célèbre « règle des 40% » dans le SaaS

RC #20 : Quels sont les salaires des patrons de la Tech en France ?

Translink
BCG
Salaires

Dans cette newsletter, vous retrouverez un article mettant en évidence que la situation actuelle, qualifiée par certains de « crise », est en réalité davantage un retour à la normale, susceptible de rassurer les investisseurs plutôt que de les inquiéter.

Dans cette newsletter, vous retrouverez un article expliquant comment les sociétés SaaS assurent leur transition vers la rentabilité. Vous comprendrez pourquoi la marge d’EBITDA et le taux de croissance d’une société SaaS doivent dépasser les 40%.

Dans cette newsletter, vous retrouverez un article qui explique quelles sont les variables qui influent sur la rémunération des dirigeants de sociétés Tech.

Explorez nos publications LinkedIn
qui ont fait sensation

Pourquoi 2 m€ ?

Petits vs. grands fonds de capital investissement ?

Club deal ou fonds ?

Comprenez notre choix d’investir exclusivement dans des sociétés réalisant un chiffre d’affaires d’au moins 2 m€.

Beaucoup d’entrepreneurs me demandent pourquoi Reflexion Capital n’investit que dans des sociétés qui réalisent minimum 2m€ de chiffre d’affaires en run-rate.


Dans le B2B, atteindre 2m€ de CA run-rate en moins de 5 ans (la vélocité est également clé) est généralement la preuve qu’on a trouvé son product market fit, d’autant plus si cela n’a pas été fait à coup de millions d’euros de financements.

Le premier million de chiffre d’affaires n’est pas si compliqué à réaliser. Entre les early adopters qui ne démontrent en rien la maturité du marché, les anciens employeurs / copains qui achètent le produit pour aider à lancer l’activité, les clients qui ont cru qu’ils en avaient besoin mais ne reconduisent pas le contrat l’année d’après… Le second million est une autre paire de manches.

Lever significativement de l’argent quand on croit avoir trouvé son product market fit alors que ce n’est pas le cas est toujours une erreur.

On recrute une palanquée de commerciaux pour accélérer. 6 mois après on les licencie. Pourquoi ? Car ils ne sont pas bons ! Et donc on les remplace ? 6 mois après, les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous. Il aura donc fallu 12 mois pour se rendre compte que le problème ne vient pas des commerciaux, mais de l’adéquation entre le produit et son marché. Et il ne reste presque plus rien dans les caisses pour remédier à la situation.

C’est l’expérience qui parle…

Pour les fonds de private equity traditionnels, le magic number est 20m€, même si certains commencent à regarder à partir de 10m€, notamment quand la cible est dans le software. ChezReflexion Capital, nous nous efforçons d’accompagner les sociétés que nous finançons à atteindre, en moins de 5 ans, les 20m€ de CA, afin d’être éligibles à une opération avec un fonds de private equity. Ce qui suppose également d’être rentable…

 

Les petits fonds de capital investissement performent mieux que les grands, et ce depuis 1980.

Contrairement aux idées reçues, les petits fonds de capital investissement performent mieux que les grands, et ce depuis 1980 !

Plusieurs raisons à cela :

> La collecte des grands fonds a largement dépassé pendant les 4 dernières décennies le flux d’opérations, ce qui s’est traduit par une concurrence accrue et donc par des multiples élevés. Du côté des fonds de petite et moyenne taille, cela a été tout l’inverse.

> Le segment des petites et moyennes entreprises a offert beaucoup plus d’opportunités d’investissement, tant en termes de fonds que d’opérations.

> Les opérations de petite et moyenne taille se font souvent avec une décote de multiple, en raison de la perception d’un risque plus élevé, mais aussi car ces
opérations sont souvent non intermédiées et donc moins concurrentielles.

Aucun texte alternatif pour cette image

On me glisse également à l’oreille que les premières générations de fonds sont celles qui performent le mieux 😉

Pourtant, nombreux sont les investisseurs (et leurs conseils) qui préfèrent s’orienter vers des grands noms du métier, gérant des méga fonds, eux-mêmes investissant dans des méga deals…

Pourquoi avons-nous choisi, chez Reflexion Capital, de proposer un modèle hybride ?

> Investir en club deal, c’est investir dans un actif.

> Investir au travers d’un fonds, c’est avant tout faire confiance à une équipe de gestion pour dérouler une stratégie d’investissement prédéfinie.

Dès le début de l’aventure Reflexion Capital, nous avions comme objectif de lancer un fonds, et c’est bien ce à quoi nous avons abouti début 2023.

Mais pour démontrer que notre thèse d’investissement originale pouvait trouver son marché, nous avons réalisé nos 5 premiers investissements en club deal.

Un peu comme un entrepreneur du SaaS qui ferait quelques POC auprès de premiers clients avant de commercialiser son logiciel à plus grande échelle 😉

Cela nous a permis de nous assurer que nous avions un dealflow suffisamment profond et qualitatif, et une base d’investisseurs prêts à nous suivre, avant de lancer notre fonds.

Une très large majorité des investisseurs (entrepreneurs et family offices) qui avaient participé à deux ou plus de nos club deals sont devenus souscripteurs de notre fonds.

Mais une partie d’entre eux craignaient de perdre la proximité avec les dossiers, et voulaient pouvoir s’impliquer davantage, tant financièrement qu’en termes d’accompagnement, dans certaines sociétés.

C’est pourquoi nous leur avons proposé un modèle hybride : un ticket dans notre fonds qui leur garantit une allocation diversifiée, combiné à un droit de co-investissement qui leur permet de s’exposer davantage à certains dossiers, si et quand ils le souhaitent.

Logo-Reflexion-Capital-Blanc

Reflexion Capital est une marque déposée. Le fonds Reflexion Capital #1 est géré par la société de gestion Tygrow, agréée par l’AMF sous le numéro GP-20226. L’investissement dans des entreprises non cotées comporte des risques.

Nous trouver

47 Rue de Monceau
Paris, 75008
France

Contactez-nous

Vector-02332

Notre actualité sur LinkedIn

233222png

Ecouter le Podcast

Group 23232

Recevez la newsletter

By Neocamino with ✓